Empuriabrava, son histoire. La localité à ses débuts et le développement de l'immobilier.

Rédigé par josé - -

 

Empuriabrava, son histoire. La localité à ses débuts et le développement de l'immobilier.

 

 

 

 

Empuriabrava, son histoire

Au début de la moitié du siècle dernier, les congés payés étaient à la mode, venaient avec cette tendance, la grande mode du tourisme de masse. Malgré cet engouement pour les vacances et le tourisme en générale, le comté de Castello d’Empuries ne présentait toujours pas autant d’intérêt pour les visiteurs. Et pour cause, la localité se trouvait à une demi-douzaine de kilomètres de la mer. La zone vivait surtout d’une économie d’agriculture et d’élevage, pas de quoi attiré le cliché de la petite famille quittant la ville pour les grandes vacances et en recherche de front de mer à perte de vue. Ainsi, toute la zone d’Empuriabrava était des terres à vocation agricole où l’on pouvait juste constater la présente de cinq exploitations majeures

La localité à ses débuts

Vers le début des années 60, la société EuroBrava annonce une initiative d’urbanisation de cette localité. Ce projet est initié par un certain Miguel Arpa Batlle. L’initiative comprenait la modification des zones suivantes : La Muga, els Salins, la route de Figueres à Roses et la Mer. Le projet d’urbanisme comprenait des tracés classiques de vielle moderne à l’époque, mais le point fort se concentrait surtout par la création des canaux d’eaux. Une innovation incontestable à l’époque en plus de l’installation d’un petit aérodrome qui deviendra plus tard un aéroport international.

Plutôt ciel que mer

L’idée de base était plutôt consacrée à la création de cet aéroclub plus que la promotion de cette célèbre marina que nous connaissons à présent. En effet, l’idée a été suggérée par un pilote passionné connu sous le nom de Fernando Vilallonga. Le concept a germé dans son esprit quand il survolait la zone en constatant la beauté du paysage et surtout l’éventualité de construction d’un air d’atterrissage. Cependant, en parallèle aux travaux de construction, on initia d’énormes travaux de communication de la localité dans tous les pays européens. Notamment, en Allemagne, la France ainsi que le Benelux. Le tapage médiatique a porté ses fruits. Cependant, en parallèle aux travaux de construction, on initia d’énormes travaux de communication de la localité dans tous les pays européens. Ainsi, les logements en finition sur Empuriabrava se sont vendus comme des petits pains.

Empuriabrava a grandi

Dix ans après la première initiative, on entama une deuxième phase du projet. Ce qui a eu pour effet d’agrandir la zone Empuriabrava , la zone que nous connaissant jusqu’à présent. Entonnement, ce sont les citoyens allemands sont majoritairement propriétaire au gré des Espagnoles. Vers la fin des années 80, la localité est passée sous les autorités de la mairie après de longue négociation auprès des entreprises EuroBrava. À cette époque, la ville comptait un peu plus de 15 000 logements pour une urbanisation effectuée à hauteur de 64 %.
A présent, Empuriabrava atteint plus de 80.000 âmes en été contre quelque 5.000 seulement en temps normal, à croire que c’est une zone, presque essentiellement destiné aux vacances mais aussi à l’immobilier d’empuriabrava.

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.